Panels and speakers > Speakers list > Liu Chun-Ya

Tuesday 27
A - The Conception, Production and Governance of Large Metropolises in East Asia’s Transitioning Developmental States (1)
Coord. Sophie BUHNIK
› 14:00 - 15:30 (1h30)
› salle / room 34
Description de l'atelier / Panel description
Sophie Buhnik  1@  , Natacha Aveline Ou Aveline-Dubach  1@  , Chun-Ya Liu  2@  , Nicolas Leprêtre  3@  , Etienne Monin  4, 5@  , Elena Kilina@
1 : Géographie-cités  (GC)  -  Website
CNRS : UMR8504, Université Paris I - Panthéon-Sorbonne, Université Paris VII - Paris Diderot
13 rue du Four - 75006 Paris -  France
2 : Géographie-cités  (GC)  -  Website
CNRS : UMR8504, Université Paris I - Panthéon-Sorbonne
13 rue du Four - 75006 Paris -  France
3 : Institut d'Asie Orientale  -  Website
CNRS : UMR5062
4 : Pôle de recherche pour l'organisation et la diffusion de l'information géographique  (PRODIG)
Université Paris I - Panthéon-Sorbonne
5 : Aix-Marseille Université - UFR Arts, Lettres, Langues et Sciences Humaines  (AMU UFR ALLSH)  -  Website
Aix Marseille Université
29, avenue Robert Schuman - 13621 Aix-en-Provence cedex 1 -  France

Panel presentation :

 

The Developmental state theory was formalized in the early 1980s, and originally used by international political economy scholars to explain Japan's impressive development over the 20th century. This concept was met with great success, especially among researchers working on the political economy of Pacific Asia: numerous attempts have been made to apply the DS theory to countries closely or more loosely inspired by Japan's development path (South Korea, Taiwan, China in particular). More recently, this body of literature is deeply questioning the influence of the incorporation of neoliberal rationales and discourses on the functioning and coordination of key institutions in East-asian developmental states. In contrast, geography and planning studies have not been as keen on using the DS theory in their analysis of East Asia's rapid urbanization, at least not as much as the notion of “construction state(s)”, which is more critical and focused on the environmental consequences of industrial and infrastructural catch up.

This panel aims at exploring the production and governance of large cities and metropolitan areas, as the scale where changes in the developmental state regime manifests itself the most, in response to the generic imperatives of globalization, international competition and sustainable development, but also in response to the challenges of demographic ageing, de-industrialization rising all over the East Asian region. From topics such as land and real estate dynamics, sprawl and transformations of rural peripheries, energy policies or the local appropriation of new urban models, we especially want to discuss the evolution of central-local relations in East Asian DS, and how the rescaling of DS regimes is impacting everyday urban landscapes or the citizens' access to a wide range of urban resources.

 

----

 

Résumé du panel :

Formalisé au début des années 1980 afin d'expliquer l'impressionnant décollage du Japon, le concept d'État développeur a connu une importante postérité dans les études de sciences politiques et d'économie politique de l'Asie orientale, là où ce modèle d'État s'est d'abord manifesté (Japon, Corée du sud, Taiwan), puis là où il a été ré-adapté (Chine). Plus récemment, cette littérature s'est renouvelée en questionnant l'influence de l'incorporation d'idées et de discours néolibéraux sur le fonctionnement des institutions clés des États développeurs. Par contraste, les travaux de géographie et d'aménagement du territoire ont moins mobilisé le concept d'État développeur dans leurs analyses de l'urbanisation accélérée des pays d'Asie orientale, notamment par rapport à l'expression d'État constructeur, plus critique et focalisée sur les conséquences environnementales des objectifs de rattrapage industriel et infrastructurel.

Le présent panel s'intéresse ainsi à la fabrique et à la gouvernance des grandes villes et des régions métropolitaines d'Asie orientale, en tant qu'échelon pertinent pour saisir le redéploiement des acteurs et des pratiques propres aux États développeurs, face aux injonctions désincarnées de la mondialisation économique et du développement durable, mais aussi face à des enjeux de vieillissement démographique ou de maintien de la compétitivité technologique et industrielle, communs au Japon, à la Chine, à la Corée du sud et à Taiwan. À partir de thèmes tels que les dynamiques foncières et immobilières, l'intégration des périphéries agricoles, les politiques énergétiques ou l'appropriation de modèles d'attractivité territoriale, seront abordées en particulier l'évolution des relations entre administrations centrales et acteurs locaux, la transformation des paysages de la vie quotidienne et la question des inégalités d'accès aux services urbains.


Online user: 3 RSS Feed