Panels and speakers > Speakers list > Palmer David

Monday 26
K - Activism, social control, and interdependences: the renewal role of the Chinese Party-State intermediary organizations (1)
Coord. Jerome Doyon
› 14:00 - 15:30 (1h30)
› salle / room 26
Description de l'atelier / Panel description
Jerome Doyon, Judith Audin  1@  , Chloe Froissart  2@  , Christine Vidal  3@  , David Palmer, Emmanuel Jourda@
1 : Centre d'Etude de la Chine Moderne et Contemporaine  -  Website
Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS)
2 : Centre d'étude français sur la Chine contemporaine  (CEFC)  -  Website
20/F Wanchai Central building 89 Lockhart Road Wanchai -  R.A.S. chinoise de Hong Kong
3 : Université de Lille 3  -  Website
Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Panel presentation :

Focusing on the State repressive tendencies, and the supposed emergence of an autonomous civil society, the State-society relations in post-Mao China tends to be analyzed is a rather binary manner. Specifically, the importance of the Party-State's intermediary organizations is overlooked. Organized along geographical or corporatist lines, these hybrid structures - neither NGOs nor public administrations - assist the Party-State as mediation and social control tools. We lack a comprehensive and comparative approach in order to paint an overall picture of how these organizations remain socially relevant today, while since the 1980s they face the risk of losing their monopolistic representative position. The ambition of this panel is to fill this gap through six presentations analyzing various organizations through a socio-historical approach of their links with various social groups and with the Party-State.

 

----

 

Résumé du panel :

En se focalisant sur la répression exercée par l'Etat-Parti, et en miroir l'émergence d'une supposée société civile autonome, le rapport entre Etat et société en Chine contemporaine tend à être analysé de manière binaire. En particulier, le rôle-clé joué par les organisations intermédiaires de l'Etat-Parti n'est que rarement pensé dans sa spécificité. Organisées géographiquement ou de manière corporative, ces structures hybrides, ni administrations ni ONGs, assistent le Parti et l'État chinois en termes de médiation et de contrôle social. Nous manquons d'une approche globale et comparative pour mettre en lumière la manière dont ces organisations - organisations de masse et autres organisation intermédiaires - sont parvenues à rester pertinentes aujourd'hui alors qu'elles risquent depuis les années 1980 de perdre leur position officielle de monopole de la représentation de certains groupes sociaux ou de certaines localités. L'ambition de ce panel est de combler ce manque à travers six contributions touchant à des organisations différentes et proposant une approche socio-historique quant à leurs liens avec les groupes sociaux et avec l'Etat-Parti. 


Online user: 2 RSS Feed