Panels and speakers > Speakers list > Jaluzot Béatrice

Tuesday 27
C - The Reformulation of Law in China, Japan and Korea at the Age of Empires (19th-20th centuries) (1)
Coord. Arnaud Nanta
› 9:00 - 10:30 (1h30)
› salle / room 31
Description de l'atelier / Panel description
Arnaud Nanta  1@  , Jérôme Bourgon  1@  , Marie Kim  1@  , Béatrice Jaluzot  2@  , Samuel Guex  3@  , Isabelle Konuma  4@  , Hyun-Ho Joo@
1 : Department of History, Saint Cloud State University  (DoH)  -  Website
St. Cloud State University St. Cloud, Minnesota 56301 Etats-Unis -  États-Unis
2 : Institut d'Asie Orientale  (IAO)  -  Website
CNRS : UMR5062, Sciences-Po Lyon : UMR5062, ENS de Lyon : UMR5062
ENS de Lyon, 15 Parvis René Descartes 69342 Lyon -  France
3 : Département d'études est-asiatiques, Université de Genève  (DEEA)  -  Website
22 bd des Philosophes - CH-1211 Genève 4 Université de Genève - Faculté des Lettres Bureau Philosophes 208 - 2ème étage -  Suisse
4 : Centre d'études japonaises de l'Inalco  (CeJ)  -  Website
Institut National des Langues et Civilisations Orientales
Ingénierie administrative et financière de la recherche Marlon APROSIO, Bureau 3.12 2 rue de Lille, 75007 Paris -  France

Panel presentation :

The penetration of Western imperialism into East Asia from the Opium Wars was followed by massive reform movements and transformations of societies and the states in this region: the Qing empire in China, Tokugawa Japan, the Chosŏn kingdom in Korea, as well as Vietnam which was progressively conquered by France after 1862. The issue of law was at the center of the movements of intellectuals who supported the idea of a radical reformation of public order and society in two dimensions. First, they aimed to elaborate the constitutional system, in either monarchy or republic (a constitutional monarchy was established in Japan in 1889, and in the Republic in China in 1912), which was viewed as the sole system able to guarantee individual rights and consolidate the rule of law. Secondly, these countries needed to fit in the West-centered world order consisting of nation-states, all acting under the new “international law” order, a concept abundantly discussed since Wheaton's Elements of International Law was translated into Chinese and Japanese around 1860.

This panel encompasses specialists of China, Japan and Korea, based in four different research centers in Europe and the United States. It will discuss how civil law was imposed in these countries from the mid-19th century, with the vision to reform society according to the new conception of nation-states. It will examine how the imperial powers promoted the ideas of international law and the rule of law in order to reinforce the supremacy of the colonial order of the time. This panel will also discuss specific legal issues in the individual colonial context.

 

 ----

 

Résumé du panel :

La pénétration occidentale en Asie orientale, à partir des guerres de l'Opium, fut suivie de grands mouvements de réformes ou de transformations violentes des sociétés et États composant l'aire régionale : empire des Qing en Chine, Japon des Tokugawa, Corée de Chosŏn, ou encore le Viêtnam conquis progressivement par la France à partir de 1862. La question du droit fut au cœur des préoccupations des mouvements et des intellectuels qui prônèrent une rénovation radicale de l'appareil public et de la société, sous deux dimensions. La première était la mise en place de régimes constitutionnels, monarchiques ou républicains (instauration d'une monarchie constitutionnelle au Japon en 1889, d'une république en Chine en 1912), qui seuls permettraient de consolider le statut des individus au sein de sociétés gouvernées par la Loi. La deuxième était la nécessité d'insérer les pays au sein de la nouvelle société internationale occidentalo-centrée, constituée d'États-nations bien délimités opérant au sein du « droit international », concept abondamment discuté depuis la traduction en chinois et en japonais de l'ouvrage de Wheaton Elements of International Law, ca. 1860.

Le présent panel est composé de spécialistes de la Chine, du Japon et de la Corée, issus de quatre centres de recherches différents en Europe et aux États-Unis. Il discutera de la façon dont le droit civil s'imposa dans ces trois pays à partir du milieu du 19e siècle, avec pour projet de réformer la société selon les conceptions des nouveaux régimes. Ce panel examinera aussi la façon dont l'idée de « droit international » a pu être utilisée pour affirmer la suprématie des nouveaux « États de droit » au sein de l'ordre colonial d'alors, ainsi que la question du droit en situation coloniale.


Online user: 4 RSS Feed