Panels and speakers > Speakers list > Florin Bénédicte

Wednesday 28
N - Crossing perspectives on today’s “gatherers”: medicinal plant collectors and waste pickers in developing South Asia
Coord. Lucie Dejouhanet
› 9:00 - 10:30 (1h30)
Description de l'atelier / Panel description
Lucie Dejouhanet  1@  , Rémi De Bercegol  2@  , Bénédicte Florin  3@  , Christine Ithurbide  4@  , Jan Van Der Valk, Aline Mercan@
1 : Université des Antilles – EA 929 AIHP-GEODE
2 : CNRS – UMR 8586 PRODIG
CNRS : UMR8586
3 : Université de Tours – UMR CITERES/EMAM
Université de Tours
4 : CSH New Delhi - Umifre 20

Panel presentation :

Economic and environmental analyses in South Asian countries generally overlook the role of “gatherers” and their insertion into global flows. From medicinal plant collectors to urban garbage recyclers, the modern “gatherers” may be defined as people collecting resources from their environment, which will then be utilised, consumed and transformed. One might think that plant collectors and waste pickers are two fundamentally opposed worlds given the apparent contradiction of their respective environments, but in both cases, similar groups of marginalised people - hardly recognised by governments - select and collect products from their direct environment in order to sell them to intermediaries, who themselves provide big quantities to recycling or pharmaceutical factories. Far from being primitive, this activity of collection contributes to vibrant economies, and is at the basis of a complex chain of production, driven by multi-scale political forces, social networks and economic processes and flows. When recycled objects coming out of the Mumbai landfill are sold on European Christmas markets or when pharmaceutical laboratories provide cosmetics based on Himalayan plants, the apparent invisibility of the collection activity, often relegated to informality, is called into question and should not be ignored by scholars.

By bringing into perspective different picking practices taken from rural as well as urban backgrounds, this panel aims at understanding the new forms of gathering, their adaptation to contemporary social dynamics and their insertion into global markets. The panel will also look into the changing nature and perception of collected resources throughout the valuing process. Engaging with political economy and political ecology academic debates, we wish to critically analyse the conflictual rationalities, which arise in the definition of rights over resources, in the competitive collection process and around the redistribution of its added value, in particular linked to the (non) state regulation. Finally, this session aims, on the one hand, at rethinking the potential role of this “gathering economy” for sustainable development as far as its metabolic contribution to the environment is concerned and, on the other hand, at evaluating the place left for “gatherers” in “modernising” but highly unequal South Asian societies.

 

----

 

Résumé du panel :

Alors que le monde du « chasseur-cueilleur » et celui du « récupérateur de déchets » semblent a priori opposés, ils engagent dans les deux cas des groupes sociaux similaires, marginalisés et peu reconnus par les gouvernements, qui prélèvent des ressources de leurs environnements respectifs. Ces collecteurs alimentent des chaînes de revente et de transformation industrielle, respectivement du secteur pharmaceutique et du recyclage. Loin d'être primitive, l'activité du ramassage contribue ainsi à des économies vibrantes, à la base de chaînes de production, guidées par de complexes réseaux relationnels et insérées dans des flux d'échanges multi-scalaires. Des cosmétiques issus des plantes himalayennes aux objets recyclés, il y a donc bien là matière à s'interroger sur l'apparente invisibilité des activités de collecte, souvent reléguées à l'informalité.

Ce panel a l'ambition de réunir des chercheurs d'horizons différents afin de réfléchir aux similarités observées dans les activités de ramassage réalisées dans des milieux environnementaux pourtant très différenciés, par des « cueilleurs » de plantes médicinales ou des « récupérateurs » de déchets urbains. En mettant en perspective différentes pratiques de collecte, l'objectif vise à comprendre les processus d'adaptation de ces groupes et leurs modalités d'insertion dans l'économie globale. Le panel souhaite interroger également la nature changeante des ressources collectées et la valorisation conférée par leur revente et leur transformation. En s'appuyant sur les débats d'économie politique et d'écologie politique, l'analyse critique révèle en effet des rationalités fortement conflictuelles dans la définition des droits sur les ressources, dans la compétition pour leur collecte et dans l'inégale redistribution des richesses, surtout quand elles sont associées à une faible régulation étatique. Finalement, cette session ambitionne d'une part de repenser le rôle métabolique de l'économie du ramassage dans un contexte de crise environnementale et d'autre part de reconsidérer le statut du « collecteur » dans des sociétés asiatiques très inégales.


Online user: 2 RSS Feed