Panels and speakers > Panel list

Monday 26
N - Growth and forms of employment: a Euro-Asian comparison of uncertainty at work (1)
Coord. Gilles Guiheux
› 14:00 - 15:30 (1h30)
› salle / room 23
Description de l'atelier / Panel description
Gilles Guiheux  1@  , Jieun Kim, Na Ou, Paul-André Rosental, Mahua Sarkar, Bernard Thomann, Gwo-Shyong Shiegh, Julien Martine@
1 : CESSMA, Université paris Diderot
Université Paris Diderot - Paris 7

Panel presentation :

 

The roundtable will present the ANR Eurasemploi research project that started in October 2016. The program aims to analyze, through a historical and sociological approach, the relationship between high economic growth, changes in employment and the risks and uncertainties that these social changes generate. Focusing on high econmic growth situations, that are at the opposite of the contemporary situation of many old industrialized countries will ultimately serve to reframe the analysis of the current insecurity that many types of workers are facing.

The research is based on an ambitious comparative approach across space and time. Spatially, it will confront the Chinese, Japanese and French configurations. The comparison is between the period of high growth from the 1950s to the 1970s for France and Japan, and the last thirty years in the case of China. Centered on these socio-historical situations that share a common feature, the ambition to build a productivist model, our approach will be enriched by a longer perspective, from the interwar period, to shedding light on the formation of "knowledge power" systems within which national configurations have taken shape. Special attention will be given to the specificities of the definition and the categorization of precarious situations within each study

 

 

----

 

Résumé du panel

L'atelier présentera le projet ANR Eurasemploi (débuté en octobre 2016) qui se propose d'analyser, par une approche historique et sociologique, la relation entre la haute croissance économique, les mutations de l'emploi et les risques et incertitudes sociales que ces mutations engendrent. Se focaliser sur des situations de croissance, et donc sur l'envers de la situation contemporaine de maint vieilles nations industrialisées, doit ici servir in fine, à repenser les termes et à affiner l'analyse de la précarisation actuelle de plusieurs catégories de travailleurs.

La recherche se fonde sur une approche comparative ambitieuse à la fois dans l'espace et dans le temps. Spatialement, il s'agira de confronter les configurations chinoise, japonaise, française. Le choix de ces terrains entraîne ipso facto une comparaison intertemporelle, entre la période de haute croissance des années 1950 à 1970 pour la France, le Japon, et l'ère qui s'est ouverte depuis les années 1980 pour la Chine. Centré sur ces situations socio-historiques qui partagent un point commun, celui de bâtir un modèle productiviste, l'approche s'enrichira également d'une remise en perspective plus longue, remontant à la période de l'entre-deux-guerres, permettant de jeter un éclairage sur la formation des systèmes « savoir pouvoir » au sein desquelles les configurations nationales ont pris forme. Une attention particulière sera donnée aux spécificités de la définition et de la catégorisation des situations de précarité au sein de chaque aire étudiée et à la circulation des instruments de connaissance d'une aire géographique à une autre.


Online user: 3 RSS Feed